Chamonix-Zermatt

La Haute Route

La « Haute Route » Chamonix-Zermatt est certainement le raid à ski le plus connu au monde… On pourrait croire à une sortie trop classique mais nous sommes finalement jamais déçu, les paysages rencontrés n’ont pas leurs égal, les montagnes situés entre Chamonix et Zermatt font parti des plus belles des Alpes. L’arrivée à Zermatt avec la vue sur le Cervin, la Dent Blanche, la Dent d’Herens… est la garantie d’un souvenir impérissable, gravé à jamais. En somme, relier à skis Chamonix et Zermatt, deux hauts lieux de l’histoire de l’alpinisme est un voyage unique !

Descriptif de l’itinéraire

Ce programme est donné à titre indicatif, le guide est seul juge, il peut modifier le programme en fonction des conditions météorologiques et nivologiques, de la forme et du niveau des participants.

  • Jour 1 : Montée avec le téléphérique de l’Aiguille des Grands Montets (3 300 m), descente du glacier des Rognons vers le glacier d’Argentière. Exercices de sécurité (stratégie de recherche en avalanche, progression sur glacier, techniques de ski, consignes de sécurité pour le raid…). Nuit au refuge d’Argentière (2 771 m). Dénivelé positif : 170 m – Dénivelé négatif : 700 m.
  • Jour 2 : Montée au col du Passon (3 028 m), éventuellement avec les crampons. Traversée sous la face nord du Chardonnet, montée au col Supérieur du Tour (3 289 m). Nuit au refuge de Trient. Dénivelé positif : 550 m – Dénivelé négatif : 250m.
  • Jour 3 : Une longue descente en vue du glacier de Trient et une courte montée au col des Ecandies (2 796 m), nous offre une magnifique descente dans le Val d’Arpette, jusqu’au village de Champex (1 480 m). Transfert routier jusqu’au Chable, nous voilà au domaine skiable de Verbier en Valais. Le téléphérique Jumbo (2 894 m), nous amène au pied du col de la Chaux (2 940 m) pour une première montée ; avant une deuxième au col de Momin (3 003 m) jusqu’au pied de la Rosablanche (3 336 m), que l’on peut gravir en aller et retour. Descente sur la sympathique cabane de Prafleuri (2 662 m) avec douches. Dénivelé positif : 700 m – Dénivelé négatif : 900 m.
  • Jour 4 : Montée au col des Roux (2 804 m), descente au lac des dix, montée du « Pas du Chat » (2 385 m) vers la cabane des Dix (2 928 m). Nuit à la cabane des Dix. Dénivelé positif : 850 m – Dénivelé négatif : 400 m.
  • Jour 5 : Montée au Pigne d’Arolla (3 796 m) : c’est le jour ou l’on passe le fameux passage de la Serpentine (crampons utiles selon les conditions). Le sommet du Pigne est un très beau belvedère. Descente et nuit à la cabane des Vignettes (3 160 m). Dénivelé positif : 850 m – Dénivelé négatif : 640 m.
  • Jour 6 : Montée au col de l’Evêque (3 392 m), longue descente du haut glacier d’Arolla, une dernière montée et nous rejoignons la cabane de Bertol (3 311 m) par le Plan de Bertol. Nuit à la cabane de Bertol. Dénivelé positif : 980 m – Dénivelé négatif : 1 050 m.
  • Jour 7 : Montée de Tête Blanche (3 710 m), la vue sur le Cervin est imprenable, descente exceptionnelle jusqu’à Zermatt. (1 660 m). Dénivelé positif : 400 m – Dénivelé négatif : 2 100 m.

Carte

L'avis du Guide

Pour qui ?
Bon skieur, sportif en forme
Effectif
2 à 6 personnes/guide
Les plus de l'activité
Au coeur du Massif du Mont-Blanc, avec des panoramas à couper le souffle !
Durée
De 2 à 7 jours
Difficulté
Tarifs
De 1 300 €/pers à 2 000 €/pers
Vous souhaitez réserver ?
Contactez-nous